Investigations philosophiques

Investigations philosophiques est un ouvrage de Ludwig Wittgenstein publiée à titre posthume en 1953. L'auteur travailla sur ce livre pendant de nombreuses années, et il fut «terminé» vers 1949.



Catégories :

Philosophie analytique - Courant philosophique - Œuvre philosophique - Ludwig Wittgenstein

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • par Wittgenstein dans un texte précis (livre ou partie de livre)  : le langage - tableau, l'a priori, la nature de la proposition, les jeux de langage, ... (source : er.uqam)
  • Les questions de philosophie se distinguent pour Wittgenstein de toute espèce...... plutôt qu'un langage pourvu de règles syntaxiques moins irrégulières, ... (source : persee)
  • Nulle part Wittgenstein ne définit clairement ce qu'il entend par forme de vie.... Une fois que nous avons compris les règles de jeu d'un jeu de langage et ... (source : books.google)

Investigations philosophiques (Philosophische Untersuchungen) est un ouvrage de Ludwig Wittgenstein publiée à titre posthume en 1953. L'auteur travailla sur ce livre pendant de nombreuses années, et il fut «terminé» vers 1949. Avec le Tractatus logico-philosophicus, il est la seconde œuvre majeure de Wittgenstein.

Aussi appelé Recherches philosophiques dans la dernière traduction française en date (2004), le livre a initialement été publié en allemand, puis traduit en anglais par Elizabeth Anscombe. Il traite essentiellement de sémantique et de la façon dont les confusions concernant l'usage du langage sont à l'origine de la majorité des problèmes philosophiques. Des questions sur la logique, la fondation des mathématiques et la nature de la conscience sont aussi abordées.

Méthode

Cette œuvre est reconnue comme remarquable par son approche de la philosophie, par l'utilisation d'expériences de pensée ; ce qui exige du lecteur une importante participation et l'effort de suivre le philosophe dans l'imagination de mondes différents pour éprouver les limites de ceux-ci.

Les règles du langage

Selon Wittgenstein, la majorité des problèmes de philosophie découlent de l'incapacité des philosophes à comprendre correctement les règles du langage (Regeln der Sprache). Lorsque un philosophe demande par exemple ce qu'est la beauté, il est convaincu qu'il doit exister quelque chose d'essentiel qui doit rendre un être beau. Or, il ne s'agit en réalité que d'une erreur suscitée par la forme grammaticale de la question qu'est-ce que...  ? Ainsi Wittgenstein fait-il remarquer que nous n'avons pas besoin de comprendre ce qu'est l'essence de la beauté pour utiliser le mot «beauté» correctement ; la recherche de l'essence crée même des confusions sur la correction de l'usage d'un terme. Aussi, au lieu de chercher un substrat qui définisse le beau, Wittgenstein propose d'en trouver le sens dans notre usage réel du mot ; par exemple, en se demandant comment les enfants en apprennent l'utilisation.

Langage naturel, sens et usage

Le principal argument de Wittgenstein est donc : Bedeutung ist der Gebrauch, la signification correcte est dans l'usage. C'est à dire, nous ne définissons pas les mots en nous référant aux choses, mais à la manière dont nous les utilisons. Il n'est par conséquent pas indispensable de supposer l'existence d'êtres indépendants de l'ensemble des particularités des objets physiques.

Jeux de langage

Le langage est un jeu «Qu'est-ce qu'un jeu ?». Savoir ce que c'est est une question typiquement wittgensteinienne. Un jeu est une activité inter-humaine (même si on peut jouer tout seul). C'est une activité qui pragmatiquement fonctionne. Les jeux qui ne marchent pas, on ne peut pas y jouer. Un jeu fonctionne parce qu'il a été appris. On sait jouer quand on a appris. (processus d'apprentissage). Un jeu est quelque chose qui semble appliquer des règles, mais il n'y a pas nécessairement de règles (ex : le jeu des animaux, codé mais pas réglé). Le problème ce n'est pas de savoir s'il y a des règles ou non, mais de savoir si ces règles sont des règles descriptibles, qu'on pourrait expliquer. La notion de règles explicites est assez floue.

Ainsi le langage fonctionne comme un jeu, et les questions qu'on se pose sur ses règles sont les mêmes. Les règles de la langue, nous les appliquons sans les avoir apprises : langue maternelle.

Pourquoi applique-t-on mieux les règles qu'on n'a pas apprises ? Ce n'est pas parce qu'on applique une règle qu'on la connaît.

Air de famille

Langage privé

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Investigations_philosophiques.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu