Otto Neurath

Otto Neurath est un philosophe, sociologue et économiste autrichien.



Catégories :

Philosophe autrichien - Naissance en 1882 - Décès en 1945 - Cercle de Vienne - Philosophie analytique - Courant philosophique

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Socialiste marxiste indépendant, Otto Neurath s'est intéressé à l'économie, ... extrémiste» du cercle de Vienne, grand pourfendeur de la métaphysique. (source : universalis)
  • Cet ouvrage est consacré à Otto Neurath, l'une des figures du Cercle de Vienne et dont le travail est localisé entre encyclopédisme et utopie.... (source : let.archi)
  • Avec Otto Neurath. Urbanisme tsigane, le MAK Center for Art... des colons de Vienne des années 1920, lorsque Neurath a commencé sa carrière publique.... (source : translated.dexigner)


Otto Neurath (1882-1945) est un philosophe, sociologue et économiste autrichien.

Il fut co-rédacteur en 1929 de La Conception scientifique du monde plus connu sous le nom de Manifeste du cercle de Vienne.

Neurath est né à Vienne (Autriche) , comme fils de Wilhelm Neurath, un célèbre économiste politique de l'époque. Il étudia les mathématiques à Vienne, puis obtint son doctorat au département de science politique et de statistique de l'Université de Berlin. Il épousa Anna Schapire en 1907. Celle-ci mourut en couches en 1911. Il épousa alors une proche amie, la mathématicienne et philosophe Olga Hahn-Neurath.

Neurath enseigna l'économie politique à la Neue Wiener Handelsakademie (Nouvelle Académie de commerce de Vienne) jusqu'à ce que la guerre éclate. Il devint ensuite directeur du Deutsches Kriegwirtschaftsmuseum (Musée allemand d'économie de guerre, qui devint ensuite le Deutsches Wirtschaftmuseum) à Leipzig. Suite à la défaite de la République de Bavière, Neurath fut emprisonné, mais put revenir en Autriche suite à l'intervention du gouvernement autrichien. A Vienne, il ouvrit en 1925 le Gesellschafts-und Wirtschaftsmuseum (Musée socio-économique), qui le conduisit à élaborer une méthode d'éducation visuelle et graphique en collaboration avec Gerd Arntz et avec Marie Reidemeister, qu'il épousa ensuite. Il créa alors la méthode de l'ISOTYPE, ou International System Of TYpographic Picture Education, conçue comme méthode de représentation symbolique des données quantitatives ou d'informations pratiques au moyens d'icônes aisément interprétables.

Au cours des années 1920, Neurath devint un fervent défenseur du positivisme logique. Il aspirait aussi à une unité des sciences, qu'il chercha à réaliser à travers son projet d'une Encyclopédie des Sciences Unifiées. A partir des années Trente, il cherche à exploiter l'Isotype en vue d'en faire un médium de communication universel ou International Picture Language.

À cause de ses convictions socialistes, Neurath fut amené à fuir l'Autriche après l'Anschluss. Il émigra dans un premier temps en Hollande, où il créa le Mundaneum Institute de La Haye, avant de s'installer en Angleterre.

Textes de Neurath traduits en français

Trois textes traduits dans : Bonnet, Christian et Wagner, Pierre (dir. ), L'empirisme logique. Vienne, Prague, Berlin. Paris : Gallimard, 2006. (Bibliothèque de philosophie). ISBN 2-07-077186-5.


Bibliographie secondaire

Ressources

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Otto_Neurath.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu