Performativité

La performativité consiste en le fait qu'un mot ou une expression forment par eux-mêmes la chose qu'ils décrivent.



Catégories :

Philosophie du langage - Philosophie analytique - Courant philosophique

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • modalités de phrase à un acte de pensée, c'est-à- dire plus ou moins..... analyse concernant la carence de la performativité est exacte -ils... (source : kaali.linguist.jussieu)

La performativité consiste en le fait qu'un mot ou une expression forment par eux-mêmes la chose qu'ils décrivent.


La notion de performativité a été développée par le philosophe John Langshaw Austin dans son ouvrage Lorsque dire c'est faire (1962). Elle caractérise certaines expressions qui font littéralement ce qu'elles décrivent. Il ne s'agit pas d'expressions telles que «je parle», qui semblent bien dire ce qu'elles font, mais d'expressions qui modifient le monde. Le titre original du livre d'Austin, How to do Things with Words (Comment faire des choses avec des mots), est à cet égard plus explicite : une expression est performative quand elle ne se limite pas à décrire un fait mais qu'elle «fait» elle-même quelque chose.

Un exemple typique d'expression performative est la phrase «Je vous déclare mari et femme» que prononce le maire lors d'un mariage. La phrase fait changer les fiancés de statut : en la prononçant le maire forme les fiancés comme mari et femme, ils passent de l'état de fiancés à celui de mariés. Il y a par conséquent plus dans l'énonciation de cette expression que la description d'un fait, dire cette phrase c'est accomplir un acte (autre que l'acte d'énoncer la phrase).

Mais l'expression n'est performative que si la personne a réellement l'intention de faire l'acte et si les différents protagonistes respectent des critères d'authenticité : le locuteur doit être un maire, il doit y avoir deux destinataires, etc. Un critère de contexte doit aussi être présent : prononcée lors d'un dîner privé cette phrase ne modifierait rien. Elle ne serait par conséquent pas performative.

Influence

La notion de performativité a été reprise par plusieurs philosophes et a eu une pérennité certaine. Elle a aussi connu des développements dans l'analyse littéraire, où elle forme surtout un outil intéressant pour l'étude de pièces de théâtre.

Elle a aussi des conséquences technologiques, comme la création du langage KQML dans le cadre des dispositifs multiagents.

Voir aussi

Bibliographie

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Performativit%C3%A9.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu