Wang Changyue

Wang Changyue (?- 1680) est un important maître de l'école taoïste Quanzhen Dao, septième patriarche de la branche Longmen.



Catégories :

Personnalité du taoïsme - Taoïsme - Courant philosophique

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... regain de prestige public grâce à Wang Changyue [ 60 ], septième patriarche de ...... le Soo Bahk do Moo Duk Kwan, fondé par le Grand- Maître Hwang Kee... (source : talc.loria)

Wang Changyue (???) (?-1680) est un important maître de l'école taoïste Quanzhen Dao, septième patriarche de la branche Longmen (??). Quanzhen rencontra sous les Qing un regain de prestige officiel grâce à lui.

Biographie

Venant de Changzhi (??) au Shanxi, Wang Changyue avait pour prénom Ping (?) et pour prénom social ou surnom Kunyang (??). On ignore sa date de naissance, mais son enfance s'est déroulée au cours de la période de troubles et de guerres de la fin des Ming, ce qui a pu contribuer à le pousser vers la religion. Ce n'est qu'à l'âge mûr qu'il intégra la branche Longmen de Quanzhen, devenant le disciple de Zhao Zhensong (???) qui préconisait une vie religieuse faite de sérieux et de discipline. Sur ces bases, Wang Changyue partit pratiquer le Dao sur le mont Hua.

Wang Changyue

En 1665, il vint à Pékin et fut admis à partir de 1656 à prodiguer son enseignement au temple des Nuages blancs, et y fit de nombreux adeptes. Il était particulièrement apprécié de l'empereur Shunzhi qui lui donna le titre de "Maître national" (guoshi ??), distinction suprême pour les personnalités religieuses, et lui offrit trois fois l'"habit violet" (ziyi ??), marque de la reconnaissance impériale. En 1663, il partit répandre son enseignement au sud du Fleuve Bleu où il établit trois temples, à Nankin, Hangzhou et sur le mont Wudang. De nombreux maîtres du Sud se rallièrent. Il redonna une certaine visibilité à l'école Quanzhen ainsi qu'à la totalité du taoisme dont l'influence auprès du pouvoir était en déclin, tout en asseyant la prééminence de la branche Longmen. Il mourut en 1680, après avoir désigné Tan Shoucheng (???) comme successeur. L'empereur Kangxi lui décerna à titre posthume le titre de "Grand Maître qui embrasse l'unité" (Baoyigaoshi ????).

Pensée et écrits

Wang Changyue voulut revenir à la tradition de la pratique du Dao basée principalement sur l'ascétisme et l'alchimie interne, rejetant les visualisations et les aides externes. Mais son originalité principale est d'avoir redéfini l'objectif respectant les traditions de "longue vie et d'immortalité" du pratiquant taoïste d'une façon plus acceptable pour un public proche du confucianisme et du bouddhisme. Selon lui, les pratiques d'alchimie visant à écarter les maladies et prolonger l'existence terrestre sont à proscrire. La mort est inévitable, le Bouddha historique et Laozi eux-mêmes n'y ayant pas échappé ; celui qui prolonge indéfiniment sa vie corporelle devient un démon et non un immortel. Conmtrairement au fondateur Wang Chongyang ou aux maîtres de la dynastie Yuan qui considéraient le ming et ;le xing comme aussi importants, il estime qu'il ne faut pas se préoccuper du ming (?), laps de vie assigné à chaque individu, ce dernier étant de toute façon fini, mais du xing ou zhenxing (??), nature authentique qui seule est immortelle.

Les cinq chapitres du Benzhuan (??) et le Chuzhenjielu (????) contenus dans l'Essentiel du canon taoïste (Daozangjiyao ????) mais aussi le Biyuantanjing (????) de la Collection de livres anciens du pavillon caché (?????) contiennent la somme de son enseignement.

Voir aussi

Quanzhen | Alchimie interne

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Wang_Changyue.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu